Actualité auto

BMW Série 2 coupé 2021 G42 : l’inattendue !

la nouvelle bmw série 2 coupé G42 affiche un design plus conventionnel tout en adoptant de nouveaux appendices aérodynamiques
Ecrit par Maxime Bernard
Partagez sur nos réseaux

Depuis quelques mois, BMW a tendance à rompre avec certaines habitudes au risque d’en déplaire plus d’un. La disparition de la propulsion et du 6 cylindres sur de nombreux modèles, ainsi que le virage stylistique entrepris par les designers, affichent clairement les nouvelles ambitions de la marque à l’hélice pour le futur. Il en est de même pour leur stratégie de communication, tant on ne s’attendait absolument pas à l’annonce de la nouvelle série 2 coupé 2021. Il faut dire qu’avec les annulations à la chaîne de nombreux événements auto, les marques sont dans l’obligation d’innover afin de surprendre leur public. 

Nous retrouvons quelque chose de plus conventionnel sur cette Série 2 coupé, avec une silhouette inchangée et de nombreux éléments qui ont fait le succès de ce modèle. De quoi satisfaire les puristes de la marque ? 

La face avant reprend le célèbre double haricot, moins imposant que ses cousines série 3 et série 4

Série 2 coupé 2021 : Un design extérieur dans la lignée de ses prédécesseurs

Bien qu’elle ait gardé sa silhouette mythique de coupé à capot long, cette nouvelle Série 2 G42 s’est nettement plus allongée.  Avec  4.54 mètres de longueur, elle prend 11 cm de plus que la version de 2014. La face avant se démarque de son prédécesseur par des feux plus affinés et des entrées d’air latérales triangulaires. Quant à la calandre, les détracteurs du nouveau design adopté par les dernières M3 et M4, seront ravis de s’apercevoir que cela n’a pas été reproduit sur cette Série 2 G42 coupé. En effet, le double haricot est ici moins imposant et ressemble à ce que l’on a déjà vu sur les précédentes générations. A l’arrière, même constat avec des feux plus petits et plus excentrés, donnant à cette nouvelle Série 2 2021 des airs de Toyota Supra. Pour retrouver les bâches protection BMW Série 2, rendez-vous sur notre site ! 

A l'arrière de cette série 2 coupé, on retrouve des feux plus petits  ainsi qu'une silhouette plus anguleuse

Intérieur : Un clin d’œil à sa grande sœur

Sur les précédentes générations, BMW nous a habitués à reprendre les mêmes habitacles pour les Série 1 et 2. Sur cette G42, la tradition est rompue, car elle adopte maintenant l’habitacle de la Série 4, plus premium. Le combiné d’instrumentation est entièrement numérique, tout comme le second écran d’info divertissement hexagonal sur la console centrale. 

De plus, on retrouve les dernières technologies en matière de connectivité, à l’image du BMW Intelligent Personal Assistant qui vous répond d’une simple commande vocale. Le Drive Assist est également de la partie concernant les aides à la conduite, tout comme le Park Assist. Enfin, si vous êtes un fin mélomane, BMW vous recommandera d’opter pour le système audio Harman Kardon, au son remarquable. Pour la protection du plancher de votre habitacle, consultez nos offres de tapis auto BMW série 2 sur notre site.

L'intérieur est similaire à la série 4 sortie quelques moins plus tôt avec la même instrumentation

Motorisations BMW Série 2 coupé 2021

Suite à l’annonce de son nouveau coupé, la marque n’a pas tardé à nous dévoiler les tarifs. La nouvelle Série 2 coupé 2021, se décline en trois versions : la 220d à partir de 54 660 €, la 220i avec un prix de départ de 51 967 € et enfin la plus radicale M240i dès 70 380 €. La première, est l’unique motorisation diesel du catalogue, avec un 4 cylindres 2.0 de 190 ch pour 400 Nm de couple. Celui-ci est transmis aux roues arrière, pour atteindre le 0 à 100 km/h en 6,9 secondes tout de même. 

Côté essence, vous retrouverez la 220i, équipée d’un 4 cylindres 2.0 de 184 ch pour 300 Nm de couple. Ses performances sont moins éblouissantes qu’en diesel, mais restent efficaces avec un 0 à 100km/h abattu en 7,5 secondes.

Enfin, celle qui nous intéresse le plus est évidemment la M240i xDrive (en attendant la mythique M2). Nous avons ici un 6 cylindres en ligne, avec une puissance portée à 374 ch pour 500 Nm de couple. Avec un 0 à 100 km/h pulvérisé en 4.3 secondes, le concurrence n’a qu’à bien se tenir !

à propos de l'auteur

Maxime Bernard